Culture locale

La population de Koza est une mosaïque, caractérisée par une importante diversité ethnique. L’on y rencontre les Mafa, les Minéo, les Mandara, les Kanouri, les Bornoua, les Guemdjecks etc. Les communautés ethniques dans un respect mutuel cohabitent pacifiquement. Les Mafas constituent la principale ethnie de la localité. Les principaux enjeux liésà la diversité ethnique locale sont ceux de la cohabitation pacifique, et aussi et surtout ceux de la conservation, de l’amélioration, et de la valorisation de la « culture locale ».

Des mesures sont prises prises pour la mise à contribution de la « culture locale » dans le processus de développement local durable. En effet, Les réalités culturelles inhérentes aux communautés locales ne sont pas homogènes, mais au regard des enjeux sus-relevés, elles doivent pouvoir s’agencer avec un certain nombre de valeurs et principes consubstantiels à l’amélioration du cadre et des conditions de vie de la population locale. Le partage desdits valeurs fait émerger en réalité ce que l’on peut appeler ici la « culture locale ». Cette dernière peut être appréhendée ici comme étant l’ensemble des valeurs et principes locaux qui contribuent à la promotion de la cohabitation pacifique. Cependant, la cohabitation pacifique interethnique et interreligieuse actuelle n’est pas à l’abri des crises, d’où l’importance pour la Commune de penser et de mettre en

œuvre les mécanismes de préservation, de consolidation et d’amélioration de la cohabitation pacifique actuelle. Les communautés ethniques sont organisées autour des Chefferie et l’on compte au sein de la Commune deux chefferies de deuxième degré et 27 Chefferies de troisième degré. A la tête des Chefferies de deuxième degré trône un Lamido. Les quartiers ou les secteurs sont administrés par des « blama ».

Le Maraï (Cérémonie culturelle locale de l’ethnie Mafa.)

003

top