La majorité des maisons sont construites à partir des matériaux locaux (pierre, terre battue, bois, lianes, paille). En l’absence d’une politique locale en la matière, le savoir-faire architectural ne fait pas l’objet d’une amélioration, ce qui fait qu’aujourd’hui, l’habitat est précaire au niveau local. Pourtant, les matériaux locaux de construction peuvent faire l’objet d’une valorisation. La construction des édifices à base des pierres a été utilisée à l’époque coloniale, ces édifices existent encore aujourd’hui et sont encore en bon état. Ces maisons sont non seulement durables, mais elles sont aussi attrayantes, ce qui confère par-dessus tout, une certaine originalité ou une identité architecturale au territoire. Dès lors, comment comprendre que les édifices coloniaux qui sont encore utilisés aujourd’hui, n’ont pas pu inspirer l’amélioration des pratiques de construction au niveau local?  Aussi, il convient de relever que les fonctionnaires, les élèves éprouvent des difficultés de logement. Les difficultés d’accès au logement obligent certains fonctionnaires et  élèves à parcourir de longues distances pour se rendre respectivement au travail et à l’école. La mise en place d’une politique de logement serait d’une utilité certaine.

Image alt

Logement & Habitat

Image
Image alt

Logement & Habitat

Image
Image alt

Logement & Habitat

Image
Image alt

Logement & Habitat

Image

top